Retour
20. Mai 2017

Sécurité du logement – Conseils pour pouvoir rester plus longtemps à la maison

Avec l’âge et la diminution de la mobilité, la maison devient de plus en plus importante: on s’y sent en sécurité et cet environnement familier évoque d’heureux souvenirs. Il n’est donc pas étonnant que les personnes âgées souhaitent habiter le plus longtemps possible chez elles. Toutefois, alors que les incertitudes augmentent avec l’âge, de nombreuses personnes âgées et surtout leurs proches craignent pour leur sécurité et considèrent le déménagement dans une maison de retraite comme la seule solution. Ce n’est pas une fatalité! En suivant quelques conseils, les personnes âgées peuvent rester plus longtemps indépendantes et en sécurité dans leur propre maison.

1.      Pas à pas vers la sécurité: en finir avec les risques de chute

Les chutes sont l’une des causes les plus fréquentes d'accidents domestiques chez les personnes âgées. Elle laissent souvent des séquelles non seulement physiques, mais aussi mentales: on se sent moins sûr de soi et vulnérable, ce qui donne généralement lieu à encore plus d’accidents. Par conséquent, il convient de se pencher en priorité sur les risques de chute, par exemple: tapis détachés du sol (tapis anti-dérapant), câbles (conduit de câbles ou bande adhésive), bacs à douche (support anti-dérapant) et meubles bas.  

2.      Attention aux brûlures: prudence avec l’électricité et les bougies

Les brûlures sont causées par l’eau bouillante, la chaleur ou l’électricité, souvent en raison d’une mauvaise manipulation des appareils électriques ou des bougies. Il est donc important d’utiliser correctement les appareils électriques voire, si nécessaire, de renoncer entièrement à leur usage. Remplacez les vieux appareils et n’utilisez pas les rasoirs ou sèche-cheveux à proximité d’une source d’eau. Prudence également avec les bougies: allumez-les uniquement dans des récipients stables et à l’épreuve du feu. Dans ce contexte, une mesure de précaution judicieuse consiste à installer un détecteur de fumée.  

3.      Repas quotidiens: du micro-ondes au service de restauration à domicile

Si la préparation d’un repas complet devient difficile, il peut être utile d’acheter un four à micro-ondes ou un cuiseur vapeur facile à utiliser. De manière générale, il est judicieux de se renseigner sur les offres de repas des environs. La boucherie en face de chez vous livre-t-elle des repas chauds à domicile? Une gentille voisine pourrait-elle cuisiner pour une personne de plus? Dans la plupart des cas, de nombreux services de restauration spécialement adaptés aux personnes âgées sont proposés dans les environs. Qualis Vita, p. ex., offre une bonne alternative avec une assistance à l’heure du déjeuner, cuisine comprise. Connaître autant d’options que possible vous assure sécurité et tranquillité.  

4.      Hygiène et soins: respecter un standard minimum ou demander de l’aide

Tant que les personnes âgées vivent seules à la maison, il faut veiller à ce que les normes d’hygiène corporelle ordinaires, telles que le lavage et le brossage des dents ainsi que l’observation des prescriptions médicales, comme l’administration de médicaments, puissent être respectées. Si cela n’est plus possible en raison d’un âge avancé ou d’une blessure, il est possible et nécessaire de demander de l’aide. Un prestataire d’aide et de soins à domicile tel que Qualis Vita peut aider au moyen de visites périodiques.  

5.      Communication: ouverte avec les connaissances, méfiante avec les inconnus

Il est important de maintenir une communication ouverte envers ses proches et éventuellement envers les voisins de confiance. Les courtes visites périodiques aident à prendre note des changements et à proposer de l’aide à temps. Attention toutefois: une méfiance saine envers les inconnus qui se présentent sur le pas de la porte et au téléphone est de mise. Gardez vos distances et ne laissez personne vous convaincre de quoi que ce soit.  

6.      Une aide rapide en cas d’urgence: numéros d’urgence et montre d’appel d’urgence

Si, malgré ces précautions, une urgence ou un accident venait à survenir: sauvegardez les numéros d’urgence importants dans votre téléphone. Porter une montre ou un bouton d’appel d’urgence pouvant vous mettre en relation avec un numéro préprogrammé, par exemple avec vos proches, le service d’aide et de soins à domicile, ou l’ambulance, est un gage de sécurité supplémentaire.  

7.      Dans tous les cas: rédiger les directives anticipées

Même si personne n’aime y penser: à partir d’un certain âge, il convient de rédiger ses directives anticipées. Le but de ces directives est de savoir comment procéder en cas d’incapacité de jugement (par exemple si des mesures de sauvetages doivent être appliquées). Important: informez-en également vos proches et rangez ces directives de façon à ce que ces derniers puissent les trouver facilement.   Vous avez d’autres questions? L’équipe de Qualis Vita se fera un plaisir d’y répondre gratuitement et sans engagement. Qualis Vita offre une assistance et des soins professionnels et individuels. Nos collaborateurs s’investissent de tout leur cœur pour votre bien-être à la maison.  

Contactez-nous

Nous nous tenons à votre disposition pour toute question ou demande. Vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact ou par téléphone pendant les heures d’ouverture de nos bureaux:

Bâle: Lun.–ven., 8h–18h

Berne: Lun.–ven., 8h–12h / 13h–18h

Thoune: Lun.–ven., 8h–12h / 13h–18h

Nyon: Lun.-ven., 8h– 12h / 13h– 18h

Zoug: Lun.-ven., 8h– 12h / 13h– 18h

 

Berne 031 310 17 55

Bâle 061 534 50 20

Thoune 033 334 00 88

Nyon 022 304 00 40

Zoug 041 726 20 40